L’obsolescence programmée.

Une marque jugeant ses produits trop résistants, demande à ses ingénieurs de revoir la composition de ses produits. Ingénieux. Car des collants indestructibles qui durent toute une vie, c’est beaucoup moins d’argent dans son porte-monnaie. Cette ingéniosité, qui s’est démocratisée dans tous les domaines, c’est l’obsolescence programmée : tout objet vendu dans le commerce aujourd’hui suit la même stratégie. Mais l'obsolescence programmée dont je voudrais discuter aujourd’hui n’est pas celle d’un objet. Il s’agit de la nôtre.    Nous sommes tous nés pour mourir un jour. C’est un fait. Une réalité à laquelle on ne peut pas échapper. Pour autant, a-t-on une...

Continue Reading

La mesure du changement.

Il paraît qu’une photo vaut mille mots. Pourtant, des mots, je n’en n’avais plus lorsque je suis tombé nez à nez avec l’une d’entre elles sur le téléphone de ma mère, hier après-midi. Je suis resté aphone devant ce cliché datant de mars 2017, pris quelques heures après mon ablation du testicule gauche, alors devenu une boule de tumeur prête à semer la mort. Sur cette photo, on y voit un jeune homme éreinté, obèse, installé au bord de son lit en pyjama. Il fixe l’objectif de la caméra, le regard vide, alors que des poches de kangourou sont logées...

Continue Reading

Le talent sans travail n’est que ruine de l’ambition.

Non loin d’une station essence, une voiture perturbe le rythme de la circulation. Sur le rond-point qui me fait face, deux hommes poussent le véhicule aux abois pour le mettre en sécurité sur le bas-côté. Une fois garée, la jeune conductrice remercie ces deux belles âmes pour leur aide, tandis qu'eux, regagnent leur chemin dans l’autre sens. Enfin seule, elle ouvre son coffre, se saisit d’un petit jerricane rouge en plastique et se dirige aussitôt vers les pompes à essence situées à une dizaine de mètres de là. En reprenant le fil de mes pensées sur le chemin de la...

Continue Reading

La prochaine toile.

Le peintre démarre une nouvelle toile, tandis que sa dernière création est à peine sèche. Pour préserver son allure, pour ne pas se laisser absorber par son esprit critique et être dérouté par les louanges qui gonflent son ego. Il sait qu’une roue en mouvement est bien plus facile à tourner qu'une roue à l’arrêt. Il veut garder ce flux créatif, ce impulsion du moment, ce lien puissant entre son inspiration et son exécution. Car se reposer sur ses lauriers pourrait le compromettre.   Il y a quelques jours, j'ai reçu les premiers exemplaires de “La musique qui vient de mon cœur”,...

Continue Reading

En boucle.

Bercé par les récits de ses aînés-explorateurs revenus finir leurs vieux jours au pays, mon père a un jour franchi le pas. Lui aussi. Il quitte l’ennui de son village en Algérie durant l’hiver 1969 pour atterrir à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, alors que la France est paralysée par des chutes de neiges importantes. Une soirée mémorable, qui ravive l'émotion du moment avec exactitude lorsqu'il me raconte ce souvenir.  Il viendra ensuite s’installer à Beauvais, dans une petite ville de l’Oise coincée entre Paris et Amiens. Puis, une succession de choses en entraînant une autre, une ramification de son arbre généalogique...

Continue Reading
v4Arrow-Dots-Newsletter

Un email court par mois pour les plus curieux d’entre vous.