• Sort Blog:
  • All
  • Développement Personnel
  • Essais Courts
  • Habitudes
  • Psychologie
  • Storytelling

The Beginner’s Mind : le parcours du débutant

Temps de lecture — 4 minutes.

Dans une étude menée en 2015, des chercheurs de l’Université de Yale ont demandé aux diplômés d’estimer leurs connaissances sur divers sujets en relation avec leurs diplômes. Puis, ils ont testé leur capacité réelle à expliquer ces sujets. Les participants ont souvent surestimé leur niveau de compréhension, confondant les connaissances qu’ils possédaient durant leurs études et leurs connaissances actuelles. Il y a une différence majeure entre ce que vous croyez savoir et ce que vous savez réellement. C’est une leçon que j’essaie de me rappeler aussi souvent que possible.

 

En devenant expert d’un sujet, nous avons une tendance naturelle à chercher la validation des connaissances que nous avons plutôt que d’explorer des information qui sont parfois en contradiction avec ces mêmes connaissances. Avoir l’humilité de reconnaitre ne pas tous savoir permet de s’ouvrir aux opinions des autres. C’est l’approche du Beginner’s Mind.

 

 

L’humilité du débutant.

 

La pensée Bouddhiste Zen l’appelle Shoshin. Les anglophones ‘The Beginner’s Mind’, que l’on peut traduire en français par “L’esprit du débutant”. Shoshin fait référence à l’idée d’abandonner ses idées préconçues et d’avoir une attitude d’ouverture lors de l’étude d’un sujet. Lorsque vous débutez dans n’importe quelle discipline, vous nourrissez une curiosité naturelle en l’abreuvant de toutes les informations à votre disposition. En progressant dans cette discipline, vous maitrisez naturellement de plus en plus votre sujet et vous êtes moins enclin à intégrer de nouvelles informations. Ce n’est que lorsque vous êtes un débutant que vous pouvez vraiment apprendre.

 

 

«Dans l’esprit du débutant, il y a beaucoup de possibilités, mais chez l’expert il y en a peu.» C’est une citation du moine zen Shunryu Suzuki dans son livre Zen Mind, Beginner’s Mind (1970). Les enfants sont peut être le meilleur des exemples pour expliquer le concept. Ils ont cette capacité, parfois éreintante, à poser des dizaines de questions sur un même sujet. Ils veulent aller au fond des choses, comprendre véritablement le monde qui les entoure.

 

 

Comment cultiver cet « esprit du débutant » ?

 

Esprit de croissance VS État d’esprit fixe.

Si vous pensez que l’intelligence est quelque chose que vous avez la chance d’avoir ou non, alors reconnaître les lacunes de vos propres connaissances peut être terrorisant. À l’inverse, si vous voyez l’intelligence comme quelque chose à développer, exposer votre ignorance n’est pas autant une menace. Au contraire, cela vous ouvre de nouvelles opportunités d’apprentissage passionnantes.

 

Développer un esprit critique sur vos propres idées.

Avant de remettre en cause les grandes idées du monde, peut-être pourrions-nous commencer par discuter nos propres idées ou nos propres croyances. C’est en tout cas un exercice assez simple à mettre en place qui va révéler rapidement nos propres lacunes intellectuelles.

 

Poser des questions sans avoir peur du ridicule.

L’autre jour, je suis allé faire réparer mon vélo. Au lieu de donner l’impression que je savais tout sur le sujet, j’ai posé des questions basiques au vendeur. Il m’a donné quelques informations très utiles pour éviter les crevaisons ou pour mieux entretenir mon vélo. Mes questions montraient clairement que je n’y connaissais rien. Quelle est la pire chose qui puisse arriver ? Le vendeur ne m’a pas pris de haut, il a pris le temps de m’expliquer. Parmi ses enseignements il y avait des choses que je connaissais déjà, mais avoir cette approche de débutant m’a permis de faire le tri et d’apprendre de nouvelles choses.

 

Développer sa capacité d’écoute active.

Chaque rencontre peut faire basculer notre monde d’aprioris et de croyances. En voyant chaque conversation comme la possibilité de confronter ces idées, de les bousculer et de les questionner, vous aller apprendre à retarder vos réactions épidermiques et réfléchir profondément sur ce que votre interlocuteur vous dit. Écouter activement, c’est aussi mettre de côté ses propres connaissances sur un sujet et les mettre au défi de ce que l’on entend tout en posant des questions pour creuser le fond de la pensée de l’autre.

  

 

Einstein et la curiosité.

 

Dans une interview pour Life Magazine du 2 mai 1955 que j’ai découvert par hasard en faisant des recherches, Einstein parle de son rapport à la curiosité. Sa réponse résume parfaitement l’importance de l’esprit du débutant et bien au-delà.

 

Albert Einstein on curiosity, LIFE Magazine 2/05/1955

Albert Einstein about ‘curiosity’, LIFE Magazine – 2/05/1955

 

« Ne perdez jamais une sainte curiosité. » La deuxième partie de sa réponse est pour moi la plus intéressante et est très souvent oubliée lorsque l’on cite Einstein sur le sujet : ‘Try not to become a man of success but try to become a man of value. He is considered successful in our day who get more out of life that he puts in. But a man of value will give more than he receives.’ En français, « Essayez de ne pas devenir un homme de succès, mais essayez de devenir un homme de valeur. Il est considéré comme un succès de nos jours qui tire plus de la vie qu’il investit. Mais un homme de valeur donnera plus qu’il ne reçoit. »

 

Alors, il parait clair qu’avoir constamment la naïveté d’un enfant ne nous permettrait pas de survivre dans le monde des adultes. Cependant, l’esprit du débutant est celui qui représente l’acceptation de l’inconfort d’une situation nouvelle. Le puis de connaissance à notre disposition semble être sans fond, comme celui de notre curiosité. Encore faut il avoir envie de la laisser s’exprimer.

 

Wissame.

 

Cette stratégie simple peut nous aider à résoudre des problèmes complexes.

Temps de lecture — 5 minutes.

Un matin d’automne 1993, je me retrouve tête la première sur le bitume, en pleurs et totalement désemparé. J’ai alors cinq ans et j’apprends pour la toute première fois à faire du vélo sans l’aide de mes stabilisateurs. Comme un grand. Enfin, si grandir c’est passer du confort de sa selle à l’inconfort du sol en une fraction de seconde, alors je suis devenu maître de la discipline ce jour-là. Cette histoire, c’est celle de millions d’enfants et c’est surement la vôtre. Pourtant, ce ne sera plus celle de nos enfants grâce à l’adaptation et la démocratisation d’une invention astucieuse.

READ MORE

Celui qui trouve un problème à chaque solution.

Temps de lecture — 2 minutes.

Celui qui trouve un problème à chaque solution. C’est la définition moderne du pessimiste. Il prend le pouvoir chez nombreux d’entre nous lorsque tout semble aller à contre-courant. Il faut dire que lui et moi avons une relation assez particulière. Depuis l’enfance, il me suit comme mon ombre. J’ai pourtant tout tenté  pour m’en débarrasser au cours de ces dernières années. J’ai essayé de déménager, de changer d’identité et même de l’abandonner sur une aire d’autoroute. Rien n’y a fait. Il parvient toujours à retrouver ma trace.

READ MORE

Résister à une tentation n’est pas qu’une question de volonté.

Temps de lecture — 4 minutes.

Il arrive parfois que des enfants se transforment en rats de laboratoire, mais c’est souvent pour la bonne cause. Durant l’une de ces sessions expérimentales, un enfant est assis, seul, dans une petite salle et trouve devant lui une assiette avec un marshmallow. L’adulte qui l’installe lui indique qu’il peut le manger quand il le veut, mais lui promet de lui en apporter un deuxième si, à son retour, le marshmallow est toujours dans l’assiette. Lorsque l’adulte sort de la salle, des caméras enregistrent les réactions de l’enfant.READ MORE

Sous les couches de papier peint.

Temps de lecture — 2 minutes.

C’est un grand classique dans les films hollywoodiens : le personnage principal fait face à un mur sur lequel est posé un papier peint. Il aperçoit une petite entaille puis lentement, d’un pas mesuré, il se rapproche fixant sans sourciller la déchirure. La tension est à son paroxysme. En grattant avec son doigt, il réussit à en enlever un petit morceau. Quelques instants plus tard, l’horreur se révèle sous nos yeux. On découvre un papier peint plus ancien qui devient le symbole d’un traumatisme, un message manuscrit qui vient révéler un secret ou une porte condamnée qui va faire basculer le récit dans un thriller haletant. READ MORE

Cultivez votre garage secret.

Temps de lecture — 2 minutes.

Ma grand-mère maternelle tenait aux fleurs de son jardin comme celui qui, ruiné, s’accroche fermement à sa dernière pièce d’or. Alors, chaque fois que mon ballon de football échappait à mon contrôle pour finir au milieu de ce par-terre coloré, sa voix tremblante grondait dans le ciel de ce petit village du nord de la France, me rappelant que football et jardinage ne pouvaient pas cohabiter dans ce paradis des odeurs. C’est surement pour cela qu’en grandissant, je me suis toujours refusé d’utiliser l’expression cultiver son jardin secret.READ MORE

Une rencontre improbable.

Temps de lecture — 5 minutes.

Je marche depuis plusieurs heures dans la douceur de cette nuit d’été, mais je dois me rendre à l’évidence : je suis perdu. Toutes les rues se ressemblent et je suis incapable de retrouver le chemin de mon auberge de jeunesse. Habituellement je n’éprouve aucune difficulté pour m’orienter grâce à une mémoire visuelle qui ne m’a jamais fait défaut. Jusqu’à cet instant. Ce soir, mes radars semblent totalement amorphes. READ MORE

Je ne suis pas du matin.

Temps de lecture — 3 minutes.

Il est 6 h 45 tapante lorsque le bus se présente à l’arrêt. Les seuls visages que je croise en montant sont ceux de personnes éreintées, au teint livide, dont les poches sous les yeux trahissent un état physique et émotionnel au bord de l’implosion. Nous sommes quelques téméraires à nous diriger ce matin vers le terminus de la ligne 6, autrement dit l’Université Picardie Jules Verne. La tension est palpable dans ce bus qui est habituellement chantant. Aujourd’hui, les seuls sons mélodieux audibles sont ceux des bâillements et des pages tournées frénétiquement. READ MORE

Les films ont-ils un impact sur nos émotions ?

Temps de lecture — 5 minutes.

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de repenser à un film plusieurs jours après l’avoir vu ? Le film vous a tellement chamboulé que vous lisez tout ce que vous pouvez sur le sujet. Si c’est une histoire vraie, vous achetez le livre et le dévorez en quelques heures pour nourrir votre besoin de comprendre. Lorsque le générique de fin de ‘The Mauritanian’ apparait à l’écran, je suis sans voix, totalement retourné par le spectre d’émotions auquel j’ai été soumis pendant plus de deux heures. Cela fait bien longtemps qu’un film ne m’avait pas autant ému et révolté. READ MORE

Qui a encore éteint la lumière ?

Temps de lecture — 4 minutes.

Comme la plupart d’entre nous, le noir m’a terrorisé pendant toute mon enfance. La fin de l’histoire que me racontaient mes parents chaque soir, marquait l’imminence de l’extinction des feux. Alors que mes yeux s’adaptaient graduellement à l’obscurité, des créatures impressionnantes, toutes plus effrayantes les unes que les autres apparaissaient. Ces monstres ne reculaient jamais devant une énième opportunité de me terroriser. De peur de devoir les affronter, je me réfugiais sous ma couette, alors devenue ma cachette sécrète et invisible de prédilection. 

En grandissant, je me suis mis à chasser d’autres monstres, tout aussi effrayants, mais bien réels ceux-la. À la différence de ceux de mon enfance, eux, n’attendaient pas la pénombre pour venir me hanter. Pourtant, ils sont toujours parvenus à ne jamais révéler au grand jour leurs identités véritables. READ MORE

Les hommes sont (aussi) des êtres humains.

Temps de lecture — 4 minutes.

Si je vous disais que des milliers d’hommes souffrent en silence, et ce, depuis des centaines d’années, d’un mal qui se transmet de générations en générations. Parfois sans même qu’ils n’en prennent eux-mêmes véritablement conscience. Ces souffrances conduisent à un mal être qui est le fruit du “déni de leur humanité”. Alors, quelle est l’origine de cette souffrance selon vous ? Je vous fais le pari que vous avez pensé à plusieurs pistes sauf à celle encore peu abordée publiquement qui mène a “l’expression des émotions”.

La partie invisible de l’iceberg personnel de chacun, cette forteresse impénétrable dans laquelle beaucoup d’hommes se construisent et qui, en réalité, n’en est pas une. Jason Wilson dans son livre ‘Cry Like a Man’, parle de manière profonde de cette souffrance dont il a lui-même subis les foudres comme beaucoup d’autres hommes. Il parle “d’émotions incarcérées”. READ MORE

La pile des projets “commencés mais jamais terminés”.

Temps de lecture — 3 minutes.

C’est toujours le même rituel. Je commence un projet porté par l’excitation des débuts, par la certitude de mener un projet diffèrent et révolutionnaire. Puis, avec le temps, cette flamme qui jaillissait et resplendissait s’amenuise chaque jour un peu plus devant les efforts, les obstacles et les difficultés. Une sorte d’ennui mortel s’installe, poussant inexorablement ce projet, un temps considéré “révolutionnaire”, sur la pile des “projets commencés, mais jamais terminés”. Ensuite, un nouveau projet plus ambitieux et plus excitant prend le pouvoir avant de connaitre une fin abrupte similaire à son prédécesseur. READ MORE

Échouer avec succès.

Temps de lecture — 2 minutes.

Il y a quelques jours, je tombe sur une interview d’une jeune femme qui explique son parcours professionnel. Lorsqu’elle parle de sa scolarité, elle mentionne une personne qui semble avoir eu beaucoup d’influence sur ses choix : la conseillère d’orientation. Cette femme l’aurait convaincue de ne pas poursuivre ses rêves et de se diriger vers un parcours beaucoup plus classique

Des histoires comme celles-ci, nous en avons certainement tous des dizaines à raconter. Avec le recul, les conseillers d’orientation semblent pourtant être les coupables idéaux pour endosser la responsabilité de nos échecs. Pire, ils deviennent malgré eux les responsables des échecs du système scolaire, de la société et des différents gouvernements successifs. Pourtant dans cet article, je ne vais pas revenir sur le rôle de celles et ceux que l’on appelle désormais les “Psychologues de l’Éducation Nationale”. READ MORE

Les arbres, bien plus qu’une usine à oxygène.

Temps de lecture — 3 minutes.

Vous souvenez vous des expériences de laborantins en herbe de votre enfance ? Un haricot délicatement disposé dans le coton humide d’un bocal, germe au fil des jours et se transforme en une plante majestueuse avec pour seule nourriture, l’eau dont on abreuve ses racines et la lumière naturelle. 

C’est l’expérience excitante que je viens de revivre avec mon fils Younès, et qui vient me replonger dans de lointains souvenirs. Chaque matin, nous prenons quelques minutes pour observer les changements visibles qui se sont opérés dans la nuit avec attention. L’étonnement, la joie et l’admiration qui se lisent sur son visage, chaque jour, m’ont poussés à la réflexion.

Comment se déroule l’évolution intérieure d’une plante ou d’un arbre ? Au fil de mes recherches, je suis tombé sur des éléments fascinants. 

READ MORE

Toutes ces petites choses.

Temps de lecture — 5 minutes.

La fenêtre de mon bureau dispose d’un film teinté qui me permet de voir de l’intérieur sans être vu de l’extérieur. Elle donne sur une petite rue en sens unique par laquelle les voitures défilent toute la journée. Mais ce sont bien les piétons qui sont les plus intéressants à observer. Cette fenêtre sur le monde extérieur est une aubaine pour l’observateur que je suis. De cette fenêtre, j’observe parfois de longues minutes des personnes se garer, marcher, discuter, rire. Cela donne parfois lieu à des situations assez cocasses dont la dernière en date : un jeune collégien se saisit de la neige sur le sol, en fait une boule dans ses mains.READ MORE

C’est toujours la même rengaine.

Temps de lecture — < 1 minute.

Deux fois par an, c’est la même rengaine. Une prise de sang est effectuée environ une semaine avant un scanner TAP (Toraco-Abdomino-Pelvien) pour contrôler si tout va bien depuis le dernier. Chaque fois, c’est dans l’attente insoutenable des résultats que les doutes s’installent dans ma tête sans avoir été invités. 

L’ombre du retour de la maladie plane au-dessus de ma tête, tel un vautour qui attend que sa proie perde tous espoirs. Pourtant, j’ai passé le cap fatidique des deux ans de rémission. Est-ce que je m’inquiète pour rien ? 

Dire que je ne pense plus du tout à la maladie serait mensonger de ma part. J’y pense de moins en moins, ou plutôt, j’essaie d’y penser au passé. Si mon corps porte toujours quelques stigmas des différentes opérations, c’est psychologiquement que certaines blessures tardent à cicatriser. Est-ce qu’elles cicatriseront un jour ? Il faut apprendre à vivre avec ce sentiment étrange et se reconstruire avec, aussi.

Différents scenarios s’installent progressivement dans ma tête. Toutes les questions que je me pose commencent par “ Et si… Et si… ” Et si tout se passait bien, comme à chaque fois jusqu’à présent ?

Les maux ont laissé place aux mots. Écrire c’est aussi ne pas oublier. C’est surtout se rappeler que chaque jour est une chance unique de faire mieux que le précédent.

C’est toujours la même rengaine. Il faut juste l’accepter.

Wissame

Vous n’êtes pas impuissant face à la maladie.

Temps de lecture — 5 minutes.

 

À l’annonce d’une maladie grave comme le cancer, le patient passe par différentes phases. L’incompréhension, la peur, le sentiment d’injustice, la culpabilité, l’impuissance sont quelques-unes d’entre elles. De véritables montagnes russes émotionnelles, interminables et inarrêtables. Dans mon cas personnel, dompter l’impuissance semble être celle que j’ai voulu dompter au plus vite. J’ai cherché à être acteur de ma maladie et non plus un simple spectateur, impuissant donc. 

READ MORE

Le confinement, une opportunité ?

Temps de lecture — 4 minutes.

Certains de mes proches m’ont partagé leurs difficultés à vivre le confinement et les différentes restrictions de déplacements auxquelles nous faisons tous face. Vivants au rythme des annonces gouvernementales, ils sont ballotés d’un côté à l’autre d’un navire en perdition, prisonniers d’une tempête qui semble ne pas vouloir laisser place aux éclaircis.

Au lieu de revenir sur les différents évènements de l’année passée – ou actuels – qui nous ont menés à la situation dans laquelle nous sommes, je voudrais parler de l’aspect psychologique du confinement. READ MORE

Il n’y a pas de hasard, que des nécessités.

Temps de lecture — 4 minutes.

Depuis mon adolescence, des inconnus m’interpellent et me racontent des détails personnels de leurs vies. Au premier contact, ils semblent se convaincre que je suis une oreille attentive. Et puis au fil de la discussion, ils se sentent à l’aise pour se confesser sur leurs plus grandes parts d’ombre jamais mise en lumière.  

 

J’ai d’abord pris cela pour un  ‘jeu’. Les histoires que l’on me confie sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. Après chaque nouvelle rencontre, il me tarde de READ MORE

Une odyssée en solitaire.

Temps de lecture — 11 minutes.

Je suis assis devant mon écran d’ordinateur, j’observe le curseur qui clignote inlassablement, toujours à la même cadence. Il y a tellement de choses que j’aimerais dire. Par où et par quoi commencer ? 

Cela fait plusieurs mois que je pense à écrire cet article sans avoir réellement pris mon courage à deux mains. Aujourd’hui, j’aimerais vous embarquer dans la tête d’un jeune garçon qui a dû faire face à la plus grande épreuve de sa vie, par deux fois. Un message d’espoir à toutes celles et ceux qui font face à la maladie.


READ MORE