Le Père Noël n’existe pas.

Partagez l'article sur :
Temps de lecture — 2 minutes.

Oubliez les dernières affaires juridiques écœurantes, la course à l’élection du prochain Roi de France qui inonde vos réseaux, les politiques racailles condamnés par la justice et qui continuent à nous faire la morale, les problèmes sociaux, environnementaux et humanitaires à ne plus savoir qu’en faire et les disparités économiques qui laissent des trous béants dans notre vision de l’humanité. Oubliez-les. Ou mettez-les de côté le temps de la lecture de cet article. Car il y a un mensonge bien plus grave, auquel nous avons tous été confrontés, qui nous à tous impactés, et qui s’est vu accorder une immunité d’un nouveau genre dont pas ou peu de personne ne parle : ce mensonge est celui qui pousse les parents à promouvoir l’existence du Père Noël. 

 

Ça peut paraître risible de se dire que ce petit mensonge est l’un des plus grands canulars de notre enfance. Depuis notre position d’adulte, il est facile de le voir comme un passage obligé de l’enfance à l’âge de raison, qui se transformera avec les années en une anecdote de plus à raconter lors des dîners de famille. Pourtant, le déchirement que procure l’effondrement de ce monde créé de toute pièce par les adultes, remet en cause tout un système de valeur éducative, et tout cela dans quel but ? 

 

Pourquoi éduquer les enfants dans la bienveillance, l’amour, la générosité et la bonté, si un mensonge perpétué de générations en générations vient leur faire croire qu’un homme corpulent, blanc, à la longue barbe blanche, en robe de chambre rouge, est l’être le plus généreux au monde qui les récompense une fois par an d’un objet ? Car plus que le mensonge lié au caractère irréel du Père Noël, ce sont les raisons invoquées pour que l’enfant puisse recevoir son dû en fin d’année qui me dérangent profondément. Promettre des cadeaux, donc des biens matériels, à quiconque sera sage durant toute l’année, est pour moi incompréhensible. “Sois sage et tu auras quelque chose.” Le vieillard au ventre rebondi auquel je fais référence, est en réalité un bouc émissaire dans mon histoire. Les vrais responsables des conséquences de ce mensonge, ce sont les adultes devenus parents. 

 

Nous nous soumettons à cette règle préétablie sans la passer par notre détecteur éducatif. Et si nous avons le malheur de la discuter, nous devenons les bourreaux désignés, les briseurs de mondes imaginaires, les rabats-joie cruels qui cherchent à se venger de leur propre découverte du mensonge. L’équation est alors facile : oui à l’omerta et à la contradiction. Non à la franchise et à l’honnêteté que nous réclamons sans cesse de nos enfants, sous peine d’être jugé coupable sans procès. “Fais ce que je dis, mais ne fais pas ce que je fais”. J’ai choisi la cohérence entre mes actions et mon propos, pour une fois. 

 

Pourquoi le Père Noël devrait avoir un statut et une immunité particulière, différente de celle d’un simple personnage de dessin animé ? 

 

Wissame

Puisque, « sharing is caring » :

Wissame
Wissame

Wissame Cherfi est un producteur, réalisateur, podcasteur et auteur avec une expertise de + 10 ans dans le domaine de la production audiovisuelle. Dix années qu'il met à profit désormais en tant que Consultant Créatif Freelance en aidant ses clients sur tout types de projets créatifs. « La musique qui vient de mon cœur » (2022) est son premier livre.

Publications: 80