En instance de séparation.

Partagez l'article sur :
Temps de lecture — < 1 minute.

Dans quelques semaines, je quitterai un petit deux pièces pour un endroit plus spacieux. C’est mon cinquième déménagement en moins de treize ans. Ma cinquième séparation. Même si mon organisation a pris en maturité, le rituel reste le même : on emporte avec soi l’essentiel, des objets qui nous suivent contre vents et marées. Le reste passe au crible du détecteur d’utilité. Vendre, donner, jeter ce “reste” qui ne sera pas du voyage. Les déménagements forcent à la confrontation avec tous ces objets collectés, peu ou jamais utilisés, puis oubliés, que l’on garde “au cas où”. Nombreux sont ceux qui, deviennent profondément attachés à leurs objets, jusqu’à en devenir esclaves. Alors n’avoir que quelques cartons pour résumer sa vie matérielle est un sentiment profond de liberté. Cet appartement était notre foyer ces quatre dernières années. Il est temps d’aller l’installer ailleurs.

Wissame



Puisque, « sharing is caring » :



v4Arrow-Dots-Newsletter

Un email court par mois pour les plus curieux d’entre vous.