Qui a encore éteint la lumière ?

Comme la plupart d’entre nous, le noir m’a terrorisé pendant toute mon enfance. La fin de l’histoire que me racontaient mes parents chaque soir, marquait l’imminence de l’extinction des feux. Alors que mes yeux s’adaptaient graduellement à l’obscurité, des créatures impressionnantes, toutes plus effrayantes les unes que les autres apparaissaient. Ces monstres ne reculaient jamais devant une énième opportunité de me terroriser. De peur de devoir les affronter, je me réfugiais sous ma couette, alors devenue ma cachette sécrète et invisible de prédilection. 

En grandissant, je me suis mis à chasser d’autres monstres, tout aussi effrayants, mais bien réels ceux-la. À la différence de ceux de mon enfance, eux, n’attendaient pas la pénombre pour venir me hanter. Pourtant, ils sont toujours parvenus à ne jamais révéler au grand jour leurs identités véritables. READ MORE

Les hommes sont (aussi) des êtres humains.

Vous me croyez si je vous dis que des milliers d’hommes souffrent en silence et ce depuis des centaines d’années, d’un mal qui se transmet de générations en générations. Parfois sans même qu’ils n’en prennent eux-mêmes véritablement conscience. Ces souffrances conduisent à un mal être qui est le fruit du “déni de leur humanité”. Alors, quelle est l’origine de cette souffrance selon vous ? Je vous fais le pari que vous avez pensé à plusieurs pistes sauf à celle encore peu abordée publiquement qui mène a “l’expression des émotions”.

La partie invisible de l’iceberg personnel de chacun, cette forteresse impénétrable dans laquelle beaucoup d’hommes se construisent et qui, en réalité, n’en est pas une. Jason Wilson dans son livre ‘Cry Like a Man’, parle de manière profonde de cette souffrance dont il a lui-même subis les foudres comme beaucoup d’autres hommes. Il parle “d’émotions incarcérées”. READ MORE

La pile des projets “commencés mais jamais terminés”.

C’est toujours le même rituel. Je commence un projet porté par l’excitation des débuts, par la certitude de mener un projet diffèrent et révolutionnaire. Puis, avec le temps, cette flamme qui jaillissait et resplendissait s’amenuise chaque jour un peu plus devant les efforts, les obstacles et les difficultés. Une sorte d’ennui mortel s’installe, poussant inexorablement ce projet, un temps considéré “révolutionnaire”, sur la pile des “projets commencés mais jamais terminés”. Ensuite, un nouveau projet plus ambitieux et plus excitant prend le pouvoir avant de connaitre une fin abrupte similaire à son prédécesseur. READ MORE

Échouer avec succès.

Il y a quelques jours, je tombe sur une interview d’une jeune femme qui explique son parcours professionnel. Lorsqu’elle parle de sa scolarité, elle mentionne une personne qui semble avoir eu beaucoup d’influence sur ses choix : la conseillère d’orientation. Cette femme l’aurait convaincue de ne pas poursuivre ses rêves et de se diriger vers un parcours beaucoup plus classique

Des histoires comme celles-ci, nous en avons certainement tous des dizaines à raconter. Avec le recul, les conseillers d’orientation semblent pourtant être les coupables idéaux pour endosser la responsabilité de nos échecs. Pire, ils deviennent malgré eux les responsables des échecs du système scolaire, de la société et des différents gouvernements successifs. Pourtant dans cet article, je ne vais pas revenir sur le rôle de celles et ceux que l’on appelle désormais les “Psychologues de l’Éducation Nationale”. READ MORE

Les arbres, bien plus qu’une usine à oxygène.

Vous souvenez vous des expériences de laborantins en herbe de votre enfance ?  Un haricot délicatement disposé dans le coton humide d’un bocal, germe au fil des jours et se transforme en une plante majestueuse avec pour seule nourriture, l’eau dont on abreuve ses racines et la lumière naturelle. 

C’est l’expérience excitante que je viens de revivre avec mon fils Younès, et qui vient me replonger dans de lointains souvenirs. Chaque matin, nous prenons quelques minutes pour observer les changements visibles qui se sont opérés dans la nuit avec attention. L’étonnement, la joie et l’admiration qui se lisent sur son visage, chaque jour, m’ont poussés à la réflexion.

Comment se déroule l’évolution intérieure d’une plante ou d’un arbre ? Au fil de mes recherches, je suis tombé sur des éléments fascinants. 

READ MORE

C’est toujours la même rengaine.

Deux fois par an, c’est la même rengaine. Une prise de sang est effectuée environ une semaine avant un scanner TAP (Toraco-Abdomino-Pelvien) pour contrôler si tout va bien depuis le dernier. Chaque fois, c’est dans l’attente insoutenable des résultats que les doutes s’installent dans ma tête sans avoir été invités. 

L’ombre du retour de la maladie plane au-dessus de ma tête, tel un vautour qui attend que sa proie perde tous espoirs. Pourtant, j’ai passé le cap fatidique des deux ans de rémission. Est-ce que je m’inquiète pour rien ? 

READ MORE

Le minimalisme : une vie simplifiée et une liberté retrouvée.

Bien loin du cliché de la maison vide, il y a autant de minimalismes qu’il y a de minimalistes. Après avoir vaincu deux cancers avant mes trente ans, je me suis beaucoup questionné sur le sens de la vie et sur le sens que je voulais donner à la mienne. C’est un cheminement assez classique pour toute personne qui vit une expérience aussi déstabilisante. 

En réévaluant ce qui est important,READ MORE